Artigos
Entrevistas
Estudos e comentários
Opiniões
Pesquisa
Poemas
HOME

Université Paris X - Nanterre

17 nov. 2007

ARCHIVES LITTÉRAIRES AU BRÉSIL

MÉMOIRE ET RECHERCHE

Sônia Maria van Dijck Lima

Trad. Idelette Muzart Fonseca dos Santos

Page 3

A N N E X E

ROBERTO da SILVA:


“Au début des années 80, l’écrivain João Lyra Filho m’a parlé de sa correspondance avec Luís da Câmara Cascudo, en soulignant qu’il conservait dans ses archives toutes les lettres envoyées par l’ethnographe du Rio Grande du Nord. Je lui ai suggéré alors qu’il les publie. João Lyra Filho approuva l’idée mais pour les raisons que j’ai déjà indiquées dans "Relíquias de uma casa velha", du livre Flama serena, il ne lui fut pas possible de les publier. En 1998, dix ans après la mort de João Lyra Filho, j’ai eu accès à ses archives et, avec l’accord de son épouse, D. Maria Isabel de La Rocque de Lyra Tavares, j’ai rapporté à Natal toute la correspondance de Cascudo, dont j’ai publié le catalogue (Jasmins do sobradinho: cartas de Luís da Câmara Cascudo a João Lyra Filho. Natal: Sebo Vermelho, 2000).

Au cours de cette même année, M. Bernard Alléguède, directeur de l’Alliance Française de Natal, de 1966 à 1972, et traducteur du livre de Cascudo Contos tradicionais do Brasil en français (Contes traditionnels du Brésil. Paris: G.-P. Maisonneuve et Larose, 1978. Col. Les littératures populaires de toutes les nations, nouvelle série, tome XXIV), a commencé à m’envoyer tous les messages reçus de Luís da Câmara Cascudo et il m’a autorisé à les divulguer.”

C’est ainsi qu’a été réalisé Luís, toujours lui: cartas de Câmara Cascudo a Bernard Alléguède. Natal: Sebo Vermelho, 2002. Volume qui réunit 43 messages de Cascudo.

En 2005, j’ai publié en livre les lettres déjà cataloguées dans Jasmins do sobradinho (Flama serena: cartas de Luís da Câmara Cascudo a João Lyra Filho. Natal: Sebo Vermelho, 2005.) soit 69 messages de Cascudo. Tous ces volumes sont accompagnés d’introductions et de notes. En 2000, à partir des lettres de Cascudo publiées par Sérgio Cabral, No tempo de almirante: uma história do rádio e da MPB, j’ai publié un article "Relembrando uma amizade" (O galo, ano XII - número 12 - dezembro, 2000 - Natal, Fundação José Augusto).

Les originaux des lettres à son traducteur, Bernard Alléguède, ont été données au Memorial Luís da Câmara Cascudo, à Natal. Celles qui avaient été adressées à João Lyra Filho font partie aujourd’hui des archives de leur destinataire, qui ont été données aux Archives-Musée de la Littérature Brésilienne [Arquivo-Museu de Literatura Brasileira], de la Fondation Casa de Rui Barbosa, à Rio de Janeiro.”

Témoignage de Roberto da Silva © pour ce travail.

Conférence. Reproduction interdite.

Maison de Luís da Câmara Cascudo. Natal (RN - Brasil)


VISITEZ: Sagarana: un livre et beaucoup d'histoires

Paris, 17-11-2007
Artigos
Entrevistas
Estudos e comentários
Opiniões
Pesquisa
Poemas
HOME